Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://savoirs.cames.online/jspui/handle/20.500.12177/590
Titre: Contribution à l’amélioration des outils de suivi-évaluation de la gestion forestière au Cameroun
Auteur(s): Dassie, W. E.
Nkouna, A. C.
Djocgoue, P. F.
Mots-clés: RIFFEAC
Outils de suivi-évaluation
Gestion forestière
Unité forestière d’aménagement
Exploitation durable
Cameroun
Date de publication: oct-2013
Editeur: Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale d'Afrique Centrale - RIFFEAC
Résumé: Les missions de suivi-évaluation de la gestion forestière mettent à contribution de nombreux outils parmi lesquels les manuels et guides de procédure. Le succès des missions d’évaluation est donc étroitement lié à la qualité même de ces outils, dont certains semblent pour le moins controversés. C’est dans un contexte de polémiques, autour de l’objectivité du processus de suivi-évaluation de la gestion des forêts camerounaises, qu’a été conduite cette étude. Elle s’intéresse aux écarts de conception dans les principaux outils de suivi-évaluation de la gestion des forêts du Cameroun. Pour cela, des manuels et guides usuels de portée nationale, sous-régionale, et Internationale ont été confrontés à l’aide du Test de Student d’une part, et des analyses de proportions d’autre part. Les comparaisons concernaient les aspects organisationnels des démarches, et la répartition générale des différents paramètres au suivi-évaluation des composantes environnementales. Il en ressort que: Sur le plan du test de Student, indépendamment des critères de comparaisons retenus, le manuel proposé par le mInFoF (ministère des Forêts et de la Faune) n’a pas été significativement différent des autres manuels (mInEPDED (ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement Durable), oIBT (organisation Internationale des Bois Tropicaux) /oAB et FSC (Forestry Stewardship Council)). Toutefois, sur le plan quantitatif, les analyses ont révélé des disparités plus ou moins importantes de proportion d’affectation. Ainsi, la confrontation des paramètres d’organisation générale des démarches (Structuration, méthodologie, suivi-évaluation de la légalité) a révélé des d’écarts moyens de 17,44 à 35,07% entre la démarche du mInFoF et respectivement celle de l’oIBT/oAB, de la FSC et du mInEPDED. Les plus fortes disparités organisationnelles concernaient principalement les éléments méthodologiques et le suivi-évaluation de la légalité. Les proportions de paramètres affectés au suivi-évaluation de la gestion des composantes environnementales (abiotiques, biotiques et sociales) ont également présenté des disparités de l’ordre de 1,59% à plus de 46%. Au terme de ces différentes analyses, un système intégré et pondéré de suivi-évaluation a été suggéré, comme contribution à l’amoindrissement des écarts observés entre les divers outils de gestion forestière au Cameroun. Abstract The monitoring and evaluation missions of forest management usually need the contribution of many tools including manuals and procedural guides. The success of assessment missions would be closely linked to the quality of these tools, in which some seem at least controversial. It is in a context of controversy around the objectivity of the monitoring and evaluation process of forest management in Cameroon, that this study has been conducted. It was principally interested in conception differences between the main monitoring and evaluation tools of Cameroonian forests management. For this, the national, sub regional and International usual manuals and guides were confronted, help by the Student Test, and analysis of proportions. Comparisons concerned organizational aspects, and the distribution of different parameters used for monitoring and evaluation. It emerged that: In term of Student Test, independently of selected criteria comparisons, the manual proposed by the mInFoF was not significantly different from others manuals and guides (mInEPDED, ITTo (International Timber Tree organization)/ ATo and FSC). However, quantitatively, the analyzes revealed disparities more or less important. Thus, the comparison of monitoring and evaluation parameters of procedure organization (structuring, methodology, monitoring and evaluation of the legality) revealed average differences of 17.44 to 35.07% between mInFoF approach and respectively that of the ITTo / ATo, FSC and mInEPDED. The greatest organizational disparities were mainly observed in methodological parameters and the proportion of parameters allocated to monitor and evaluate legality. The proportions of parameters allocated to monitoring and evaluation of environmental (Abiotic, biotic and socials) components management, also showed disparities from 1.59% to more than 24.51%. Following these analyzes, an integrated and weighted monitoring and evaluation system was suggested, as contribution to lessen differences observed between the various tools of forest management in Cameroon. Keywords: monitoring and evaluation tools, forest management, forest management unit, sustainable exploitation.
URI/URL: http://savoirs.cames.online/jspui/handle/20.500.12177/590
Collection(s) :Articles publiés dans des revues à comité scientifique

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
Note Technique 2 - Dassie W. E. et al..pdfContribution à l’amélioration des outils de suivi-évaluation de la gestion forestière au Cameroun1,05 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.