DICAMES logo

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : https://hdl.handle.net/20.500.12177/2667
Titre: Etude ethnobotanique, pharmacologique et chimique des plantes anthelminthiques du congo
Auteur(s): Ongoka, Pascal Robin
Mots-clés: Acides gras
anthelminthique
Ethnobotanique
étude ethnopharmacologique
Sterols
Date de publication: 12-fév-2005
Editeur: Université Marien Ngouabi
Résumé: Cette étude est une contribution à la valorisation de la pharmacopée traditionnelle congolaise avec un objectif principal: la recherche de nouveaux produits d'origine végétale. Nous nous sommes fixés dans cette étude les objectifs spécifiques suivants : • recenser les plantes anthelminthiques utilisées au Congo sur la base des données bibliographiques disponibles et des nouvelles enquêtes ethnobotaniques à réaliser auprès des traditherapeutes et des utilisateurs ; • selectionner à partir des critères objectifs des plantes pour les études complementaires ; • rechercher l'activité anthelminthique d'extraits des plantes les plus utilisées; • determiner les grandes familles chimiques présentés dans les extraits des pIantes anthelminthiques les plus utilisées ; • réaliser une étude chimique plus approfondie de la plante la plus biologiquement active. II ressort de ces travaux ce qui suit: • L' étude ethnopharmacologique a permis de recenser cent trente et une (131) plantes anthelminthiques. Ces plantes sont regroupées en 59 familles botaniques. Elles ne sont pas exclusivement anthelminthiques, mais elles sont aussi utilisées par les tradipraticiens pour traiter d'autres maladies telles que la filariose, la douleur, les rhumatismes, la stérilité feminine et les infections diverses. Nous avons pu ainsi constituer un repertoire de plantes anthelminthiques utilisées au Congo. • L'évaluation de l'activité biologique a été réalisée sur les extraits aqueux d'une vingtaine de plantes. Tous les extraits ont montré une activité vennicide mais leur efficacité varie selon les plantes, a l'exception de l'extrait du H. crilina et les feuilles du C. welwischii qui n'ont montré aucune activité. • Un screening chimique a été réalisé sur les extraits aqueux et méthanoliques d'une quarantaine de plantes panni les plus citées pendant les enquêtes. II a pennis de mettre en évidence plusieurs familles chimiques, notamment les polyphenols, les saponines et les tannins dans la majorité des extraits ; les alcaloides, les quinones et les flavonoides sont seulement présents dans quelques extraits. Les terpenes et steroides qui ne sont pas présents dans les extraits aqueux sont abondants dans les extraits méthanoliques qui par contre ne contiennent pas des anthocyanes, présents dans certains extraits aqueux. • Une étude chimique plus poussée a été realisée sur Ie Millelia versicolor Baker. Elle a été faite sur un des extraits actifs, en particulier l'extrait au méthanol et a abouti a l'identification de quelques molécules après analyse sur GC / SM. II s'agit des sterols suivants : Ie lupeol, Ie stigmasterol, Ie 13- amyrine et quatre acides gras dont l'acide hexadecanoique et I'acide octadecanoique. Ces résultats sont suffisamment intéressants. Cependant, ce travail mérite d'être approfondi dans les domaines de l'activité biologique, de l'isolement et de l'identification de nouveaux composés. Unite de Chimie et du végétal.
Pagination / Nombre de pages: 170
URI/URL: https://dicames.online/jspui/handle/20.500.12177/2667
Collection(s) :Thèses soutenues

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
Cs_04928.pdf4.78 MBAdobe PDFMiniature
Voir/Ouvrir


Tous les documents du DICAMES sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.