Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://savoirs.cames.online/jspui/handle/20.500.12177/206
Titre: Contribution à l'étude des Cercosporioses et de la cladosporiose des bananiers en Côte d'Ivoire
Auteur(s): Koné, Daouda
Ake, Séverin
Mots-clés: Cercosporiose
Cladosporiose
Etude
Bananiers
Date de publication: 1997
Editeur: Université de Cocody Abidjan
Résumé: RESUMÉ L'étude des principales maladies qui affectent les feuilles des bananiers en Côte d'Ivoire que sont les cercosponoses dues à Mycosphaerella musicola (cercosporiose jaune) et à Mycosphaerella fijiensis (cercosporiose noire) ainsi que de la cladosporiose due à Cladosporium musae a permis de préciser les aspects concernant la dis tri bu ti on, l'état d'évolution, le cycle, la biologie et les relations hôtes-pathogènes. - En effet les cercosporioses sont réparties en Côte-d'Ivoire selon l'alti tude. Les attaques de cerco sporiose noire sont si tuées entre 0 et 250 rn d'altitude et sont sévères sur les cultivars de bananiers Plantain et ceux des bananiers de dessert. Les attaques de cecosporisose jaune sont observées uniquement sur les cultivars des bananiers de dessert aux altitudes inférieures ou égales 200 m. Aux altitudes supérieures ou égales 250 rn, ces attaques sont observées sur les cultivars de bananiers Plantain et ceux des bananiers de dessert. La cladosporiose est observée dans toutes les localités et sur tous les cultivars mais les symptômes évoluent chez le cultivar Figue Sucrée par rapport aux cultivars de bananiers Plantain et Cavendish. Les études en plantation ont été basées sur le calcul de l'état d'évolution et les rangs de feuilles portant les paramètres PJFT, PJFN, PJF3, PJFEN pour la cercosporiose noire et la cladosporiose. - La maladie évolue plus rapidement chez le cultivar Grande Naine par rapport aux cultivars Orishele et Corne 1. Les symptômes de cladosporiose sont limités au stade I chez les cultivars Orishele, Grande Naine et Corne 1 tandis que le cultivar Figue Sucrée présente tous les stades de la cladosporiose. Ainsi 6 stades ont été décrits. Le cycle de la Cladosporiose est plus long chez le culbvar Figue Sucrée Vlll par rapport aux cycles de la cercosporiose no1re chez les cultivars Orishele, Corne 1 et Grande Naine. Les études sur la biologie de Mycosphaerella fijiensis et de Cladosporium musae ont montré que les spores de Cladosporium musae germent plus rapidement que celles de Mycosphaerella fijiensis. Les deux champignons ont une bonne croissance sur les milieux PDA et Amidon et sur les milieux à pH compris entre 5 et 6. Les quanti tés de conidies suffis an tes pour les inocula tians sont obtenues en 6 jours par étalement de fragments mycéliens. Les relations hôtes-pathogènes ont permis de préciser en inoculations simples et en inoculations mixtes préciser les étapes de croissance et de développement des pathogènes sur les hôtes, les délais d'apparition des symptômes dus aux deux champignons. Ces symptômes sont plus rapidement observés avec Cladosporium musae qu'avec Mycosphaerella Jijiensis. Au niveau ultrastructural, on observe une désorganisation des assises cellulaires. Mots clés: Bananiers, cultivars Musa, cercosporioses, cladosporiose, Mycosphaerella fijiensis, Mycosphaerella musicola, Cladosporium musae, paramètres, cycle, sparulation in vitro, croissance, interaction, inoculations simple et mixte, chloroplastes, membrane plasmique, stomates, symptômes, cellules.
URI/URL: http://savoirs.cames.online/jspui/handle/20.500.12177/206
Collection(s) :Thèses soutenues

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
CS_03190.pdf11,38 MBAdobe PDFMiniature
Voir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.