DICAMES logo

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : https://hdl.handle.net/20.500.12177/1691
Titre: Exploitation des eaux des lacs de la ville de Yamoussoukro pour le fonctionnement d’une chaufferie industrielle
Auteur(s): Kra, Essi Kouadio Francis
Mots-clés: Environnement
Pollution
Chaudière
Chaufferie industrielle
Déminéralisation
Dimensionnement
Date de publication: 3-déc-2007
Editeur: 177
Résumé: L’objectif de ce travail, réalisé sur le système lacustre tropical de la région de Yamoussoukro est d’étudier l’exploitation des eaux (polluées) pour le fonctionnement et le dimensionnement d’une chaufferie industrielle. Nous avons estimé que le développement industriel qui est aussi en rapport avec celui de la population des pays en voie de développement doit répondre à une question fondamentale qui est de lutter contre la pollution. En effet la croissance démographique des villes des pays en développement a pour conséquence directe l’augmentation de la pollution des eaux de surface. Cependant, ces eaux doivent servir à plusieurs niveaux, tant pour la consommation, l’agropastorale ainsi qu’à l’alimentation des unités industrielles. La lagune EBRIE d’Abidjan ne sert qu’au transport et peut être considérée comme réservoir des rejets urbains. Pour mieux aborder la question, nous avons choisi des conditions plus défavorables en l’occurrence 10 lacs pollués de la ville de Yamoussoukro, qui subissent les effets anthropiques comme la lagune EBRIE, pour mener notre étude. Cette étude nous permet d’évaluer théoriquement l’impact de la pollution des eaux sur le développement industriel. La première partie de cette étude s’est consacrée à l’analyse des paramètres physicochimiques de 10 des lacs de la ville de Yamoussoukro. Dix-huit (18) paramètres ont été analysés sur chaque lac pendant douze (12) mois. Il ressort que les lacs ont une faible minéralisation (conductivité moyenne = 210µS/cm). Concernant la pollution organique, l’évaluation montre que les lacs ont une charge organique supérieure à la normale. La teneur de chacun des lacs en matière organique, matières en suspension, le pH et certaines caractéristiques telles que la turbidité, le titre alcalimétrique complet, les ions chlorures…sont influencés par leur environnement immédiat, notamment les activités anthropiques, la concentration des populations et le type de quartier. La deuxième partie de l’étude propose un processus de traitement et des mesures à prendre pour pouvoir admettre ce type d’eau dans la chaufferie industrielle. Ce processus prend en compte des mesures environnementales pour éviter ou réduire la pollution des lacs. Il prévoit en amont du système de traitement, une chaîne de prétraitement pour éliminer les matières en suspension, les solides, le sable et certains ions tels que les ions chlorures, nitrates… avant la chaîne d’adoucissement ou de déminéralisation. Avec les méthodes classiques de traitement des eaux (adoucissement, déminéralisation…), on peut alimenter toute sorte de chaudière avec cette eau. La dernière partie du travail s’est attelée à l’exploitation de ces eaux dans une unité industrielle. Cette partie propose les différentes étapes de dimensionnement des différentes parties de l’installation à savoir les conduites d’eau et de vapeur, les pompes, les décanteurs statiques, les réservoirs de stockage, le volume des résines, le générateur de vapeur…. Cette partie aborde également l’étude économique des différents modes de traitement (décarbonatation, adoucissement, déminéralisation, addition d’antitartre). Il ressort que le coût d’investissement et de fonctionnement de chaque mode de traitement est proportionnel à la charge polluante de l’eau mais le choix de ce mode est fonction de la qualité d’eau voulue à la sortie du traitement. L’étude comparée des coûts des différents procédés dans l’exploitation de deux types d’eaux (l’eau du lac 5 et l’eau de ville) montre que l’eau polluée engendre des coûts d’investissement et de fonctionnement supplémentaires mais ces coûts sont amortissables à court terme. L’utilisation des eaux des lacs (eaux polluées) a des avantages tels que la gratuité, la proximité et l’abondance de l’eau ; de même que l’autonomie énergétique de la structure exploitante vis-à-vis de la société fournisseur de l’eau commerciale. L’intérêt principal réside dans la gestion des ressources en eaux de la planète. En exploitant exclusivement les eaux polluées (rejets et eaux résiduaires) dans les machines, les eaux propres de surface comme souterraines pourront satisfaire pendant longtemps aux besoins de consommation humaine et agropastorale. Cela permet de ralentir l’épuisement rapide des eaux souterraines qui ne se renouvellent que très lentement à l’échelle humaine.
URI/URL: https://dicames.online/jspui/handle/20.500.12177/1691
Collection(s) :Thèses soutenues

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
CS_04205.pdf3.83 MBAdobe PDFMiniature
Voir/Ouvrir


Tous les documents du DICAMES sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.