Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://savoirs.cames.online/jspui/handle/123456789/538
Titre: Comment l’université sénégalaise se territorialise : modalités d’une cohabitation dynamique
Auteur(s): Goudiaby, Jean Alain
Mots-clés: Sénégal
Cohabitation dynamique
Autodétermination
Territoire
Date de publication: 2012
Résumé: Avec les indépendances, une importante agitation intellectuelle s’est emparée de plusieurs pays africains avec l’idée selon laquelle leurs universités devaient porter les germes de l’autodétermination, et partant de là, elles ne pourraient s’isoler du reste de la société. Les articulations entre les universités et leurs territoires trouvent ici leurs prémices. Il restait toutefois à trouver les modalités de cette articulation. En partant de l’exemple du Sénégal, nous analysons la cohabitation dynamique entre les espaces académiques et les espaces économiques. Il se met en place des lieux d’expérimentation d’une construction conjointe d’espaces de formation, de recherche et même de production. De fait, les universités sénégalaises incorporent les territoires (qu’ils soient géographiques, économiques ou symboliques) dans leurs processus actuels de constructions, permettant ainsi de nouvelles dynamiques de recherche et de structuration de curriculum.
URI/URL: http://savoirs.cames.online/jspui/handle/123456789/538
Collection(s) :Articles publiés dans des revues à comité scientifique

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
Goudiaby - 2012 - Comment l’université sénégalaise se territorialise.pdf180,32 kBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.